**** , convialité, écoute , amitié, conseil, partage***
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prévention Dépendance > Alcool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fyt
Invité
avatar


MessageSujet: Prévention Dépendance > Alcool   Mar 15 Nov - 22:37

L'alcoolique ne peut contrôler sa façon de boire, car sa consommation l'a rendu malade dans son corps et dans son esprit.

Troisième cause de décès
, l'alcoolisme est un problème majeur de santé publique, reconnu comme étant une maladie à part entière par l'OMS.

Les dommages occasionnés ne se limitent pas aux personnes, que ce soit à leur domicile, au travail ou sur la route.

Chaque année, l'alcoolisme coûte des millions à la société. Cette maladie affecte également l'entourage et ce, plus profondément que toute autre pathologie.

Ai-je un problème avec l'alcool ? La toute première étape consiste à le reconnaître. Ensuite, il existe des solutions pour en guérir. Chacun trouvera la sienne, car il n'existe pas de remède unique.



Quels sont les symptômes ?


Les alcooliques ne présentent pas tous les mêmes symptômes, lesquels dépendent également des différentes étapes de la maladie.

Les plus fréquents sont les suivants :

voir dans l'alcool le seul moyen qui puisse donner confiance en soi et aider à se sentir à l'aise avec les autres ;

· vouloir fréquemment prendre « juste un dernier verre… » à la fin d'une soirée ;

anticiper les occasions de boire et cette pensée occupe beaucoup l'esprit ;

s'enivrer alors qu'on ne l'avait pas prévu ;

essayer de contrôler sa façon de boire en changeant de sorte d'alcool ;

s'imposer des périodes d'abstinence ou prendre toutes sortes de résolutions ;

prendre quelques verres en cachette ;

mentir au sujet de la quantité d'alcool consommée, cacher des bouteilles ;

boire au travail (ou à l'école) ;

boire seul ;

présenter des trous de mémoire (ne pas se rappeler ce qu'on a fait ou dit la veille) ;

boire le matin ;

éprouver des sentiments de culpabilité et de crainte ;

ne pas manger ou mal se nourrir ;

souffrir de tremblements violent, d'hallucinations ou de convulsions en cas de privation d'alcool.

Il est essentiel de ne pas nier ses symptômes
, car le fait de reconnaître en souffrir déclenche le passage à l'action, lequel débute par l'idée d'envisager l'abstinence et de rechercher de l'aide.

Une aide précieuse peut être trouvée auprès des Alcooliques anonymes (AA), une association mondiale d'hommes et de femmes qui s'entraident pour rester abstinents.

Plutôt que de jurer de ne plus jamais boire ou de s'inquiéter de savoir si l'on sera sobre demain, les AA concentrent leurs efforts à ne pas boire maintenant, aujourd'hui, en encourageant à s'éloigner du premier verre « une journée à la fois ».
Pour en savoir plus sur les AA : www.alcooliques-anonymes.fr.

Les 19 et 20 novembre 2005, les AA célèbrent au Palais des Congrès de Versailles le 45e anniversaire de leur naissance en France. Plus de 1.000 personnes sont attendues… Pour en savoir plus : http://aa.congresversailles.free.fr/site%20congres
Revenir en haut Aller en bas
natty
Rang: Administratrice
Rang: Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4127
Age : 48
Localisation : jura
nombre d'enfants : 2 garçons 1 fille
Loisirs : profiter de tout les moments
Date d'inscription : 14/01/2005

MessageSujet: Re: Prévention Dépendance > Alcool   Mer 16 Nov - 21:39

trés interresant

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prévention Dépendance > Alcool
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alcool et lait
» Technique de dépotage à l'alcool : Facile, rapide et efficace
» LE SPORT ET L'ALCOOL:
» Ado et alcool
» Idée pour un genre de sangria sans alcool

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre amies :: SANTE :: question divers-
Sauter vers: